C’est déjà l’heure des examens…

Et comme beaucoup de personnes qui passent le DSCG en candidat libre :

Il y a encore quelques mois, lorsque tu t’inscrivais à l’examen du DSCG, tu étais ultra-motivé. Tu te disais que tu allais réviser à fond pour enfin valider cette UE et passer à la suite.

Bref : “C’est ton année !”

Et pourtant, plus les semaines passaient et plus la réalité était différente.

Au bureau, tu terminais plus tard. Chez toi, tu étais fatigué ou tu avais des imprévus. Tu as donc commencé à sauter certaines séances de révisions.

Puis progressivement, tu t’es rendu à l’évidence que tu n’avais pas assez révisé.

Finalement : “Ce n’étais plus ton année…”

Je dois t’avouer que pour moi aussi, ça n’a pas été facile. J’ai beau avoir préparé un planning de révisions. Finalement, tout ne s’est pas passé comme prévu (je ferais un débriefing après les exams).

Dans cet article, je vais donc partager avec toi LE point pour réussir à enfin te mettre au travail.

Si tu n’arrives pas à te mettre au travail, change au moins un paramètre ! 

  • L’idée reçue

Qui n’a jamais entendu ce proverbe qui laisse sous-entendre que tout est question de motivation et de volonté et rien d’autre.

“Quand on veut, on peut !”

Toi, tu es motivé ! Tu sais que sans le DSCG, tu ne peux pas faire le stage. Qui dit pas de stage, pas de DEC. Si tu n’as pas le DEC, tu ne pourras jamais être expert-comptable et ta carrière va vite être bloquée.

Et pourtant, tu n’as pas encore réussi à avoir le DSCG. Tu as sûrement du te dire par le passé, demain je commence à réviser. Et puis finalement, tu n’arrives pas à te mettre au travail. Mais comme tu étais motivé, tu te refaisai la même promesse pour le surlendemain. Mais bizarrement, le surlendemain c’était pareil, tu n’arrivais toujours pas à réviser.

Eh bien figure toi, qu’il ne suffit pas juste de vouloir, pour réussir. Certaines astuces peuvent t’aider à franchir ce cap.

  • L’astuce

Et j’en profite pour te donner une seule astuce qui devrait faire la différence.

Si le matin, tu décides que tu vas commencer les révisions ce soir. Et que finalement le soir, tu n’y arrives pas. N’y va pas en mode bourrin en te faisant la même promesse pour le lendemain. Sinon tu risques d’avoir la même conséquence, c’est-à-dire que tu n’arriveras pas à te mettre au travail.

“La définition de la folie, c’est de refaire toujours la même chose,

et d’attendre des résultats différents” A. Einstein

Si tu es cartésien, prenons un exemple basique :

6 + 2 = 8

Si tu veux obtenir un autre résultat, tu dois changer quelque chose dans l’opération. Logique !

Tu peux changer un des chiffres de l’addition, les 2 chiffres, le signe ou carrément les 3 paramètres au même temps.

Ce qui est sûr, c’est que 6+2 ferons toujours…

C’est pareil pour tes révisions. Si tu ne changes rien et que tu espère un résultat différent, c’est de la folie…

  • Des exemples concrets

Si tu te demandes qu’est-ce que tu pourrais changer, voici quelques pistes :

  • Si tu n’as jamais réussi à réviser chez toi, va réviser à la bibliothèque.
  • Si tu n’arrives pas à réviser la semaine, révise plutôt le week-end-end (ou inversement).
  • Si tu n’arrives pas à réviser le soir, révise le matin ou le midi.
  • Si tu n’arrives pas à réviser seul, révise avec un ami. 

Ce ne sont que quelques exemples. Si toi aussi, tu n’arrives pas à te mettre au travail, mets-moi en commentaires le(s) paramètre(s) que tu vas essayer de changer.

Share This