Tu t’es inscrit à une ou plusieurs UE du DSCG et tu es déterminé pour cartonner à l’examen.

Je te propose les 5 points suivants pour travailler ton cours dans les meilleures conditions :

1. Un support de cours tu posséderas

Il te faut un support de cours pour réviser. Je sais que c’est évident, mais ça reste la base !

Ce support peut être : un livre, un support de formation (continue ou intensive), des vidéos…

Certaines personnes sont tentées de travailler sur plusieurs supports de cours en même temps pour être sûres de ne pas oublier d’information. Je pense que c’est inutile, car tous les supports sont censés contenir les mêmes informations, mais organisés différemment.

Le plus important n’est donc pas d’avoir plusieurs supports, mais plutôt un support à jour des dernières nouveautés. Clique ici pour découvrir le support que j’ai choisi pour l’UE 1 que je passe cette année.

2. Des fiches mémo en plus tu achèteras

Les fiches mémo proposées par les éditeurs de livres de cours, ne te permettront pas d’apprendre le cours directement sans passer dans un 1er temps par le livre classique de cours, car elles sont trop synthétiques.

En revanche, elles sont très utiles pour t’assurer que tu n’as pas oublié un élément essentiel dans tes minds-maps ou tes fiches de révisions.

Je ne te parle pas volontairement de fiches de synthèses comme moyen de révision, car je pars du principe que si ton mind-map ou ta fiche de révision reprend les éléments importants à retenir, tu n’as plus besoin de rouvrir le livre de cours ou les fiches mémo.

Voici les fiches que j’utilise : 

Tout le DSCG 1 (Éditions Foucher)

3. Des surligneurs en nombre tu utiliseras

Travailler à partir d’un livre se fait en deux temps :

  • Dans un 1er temps, tu vas lire un chapitre ou une section pour le comprendre et déterminer les éléments clés à mémoriser,
  • Puis dans un 2nd temps, tu vas reporter ces derniers dans un mind-map ou une fiche de révision pour les retenir.

Si lors de la 1ère étape, tu te contentes de lire le cours, lorsque tu arrivera à la 2nd étape, tu auras perdu les éléments clés (enfoui au milieu d’un paragraphe) et tu seras obligé de relire le chapitre pour cette fois-ci recopier au fur et à mesure les éléments clés.

C’est donc entre ces 2 étapes que tu risques de perdre l’information, si tu ne trouves pas un moyen de la capturer le temps de la reporter dans un mind-map.

L’un des moyens de la capturer est de surligner ces éléments clés afin de pouvoir le retrouver facilement lors de la recopie dans le mind-map. On peut penser qu’un seul surligneur suffit, mais il ne faut pas oublier que l’on peut trouver plusieurs idées différentes dans un même paragraphe. En les surlignant avec des couleurs différentes, tu pourras les différencier plus facilement lorsque tu les reprendra sur ton mind-map ou ta fiche de révision.

4. Un logiciel de Mind-map tu téléchargeras

Si tu as décidé de faire des mind-maps pour apprendre ton cours, il est plus intéressant de les faire avec un logiciel pour mémoriser comprendre le cours, car le logiciel va te permettre de modifier facilement et proprement ton mind-map au fur et à mesure de l’étude d’un chapitre.

Car avec le mind-map manuscrit, tu es obligé de gommer, refaire certaines branches et voir même écrire en tout petit et de façon illisible à la fin si tu n’as pas prévu que tu allais avoir autant d’informations à reprendre dans ton mind-map. Et tu te retrouves in fine avec un mind-map en partie illisible.

Bien évidemment, une fois que tu as compris comment s’articule un chapitre grâce au mind-map que tu as fais avec un logiciel, c’est le bon moment pour faire ton 2d mind-map de façon manuscrit avec des images personnalisées pour mieux mémoriser le cours.

Le logiciel que j’utilise :

Mindnote (Mac) Il est payant.

Mais j’ai par le passé utilisé un autre logiciel, qui lui est gratuit et qui fait parfaitement l’affaire :

Xmind (Windows, Mac et Linux)

5. Une application Pomodoro tu choisiras

Comme je l’explique dans cette vidéo, la technique Pomodoro a été créée en partant du constat que l’on ne peut rester concentrer que sur de courtes durées.

La technique pomodoro consiste donc à diviser sa séance de révisions en petites sessions de 25 minutes espacées par des pauses de 5 minutes afin de permettre au cerveau d’avoir comme objectif de seulement terminer la session de 25 minutes et donc d’être totalement concentré. Pour découvrir cette méthode, clique ici.

Pour gérer au mieux les pomodoros, c’est-à-dire les débuts, les fins et les pauses, télécharge un logiciel ou une appli gratuite.

Pour ma part, j’utilise l’application gratuite “Be Focused” :

Mac ou Ios

Si tu utilises un autre logiciel (Mind-Map ou Pomodoro), partage le nom en commentaires 😉

 

Share This