Pas de bouquin, pas d’examen !

Comme je l’ai déjà évoqué dans cet article, je considère qu’il est important de ne pas uniquement réviser en solitaire, mais de s’inscrire soit à un stage intensif ou à une formation en continue  pour se préparer au mieux à l’examen.

Ce genre de formations, si elles sont faites par des concepteurs de sujets du DSCG ou des correcteurs, vont te permettre d’avoir des informations précieuses sur ce qu’on attend de toi à l’examen. Les éléments de forme à connaître pour ne pas perdre de points bêtement. C’est ça qui fera la différence et qui te permettra d’avoir ce demi point ou ce point qui te permettra de valider l’UE.

En ce qui me concerne, j’ai déjà passé l’UE 1 l’année dernière et je ne l’ai pas validée. Voyons ensemble qui de la formation ou du livre je vais choisir dans mon équipe pour gagner l’UE 1 cette année.

Lis la suite si tu veux connaître ma stratégie 🙂 – Crédit photo : OeWF

 

Formation choisie

L’an dernier, j’avais préparé l’UE1 à l’ASFOREF et même si j’ai trouvé la formation très bien, je ne m’imagine pas refaire la même formation, avec les mêmes intervenants, qui expliqueront les mêmes choses et de la même manière. Je n’en vois pas l’intérêt !

Tu es peut-être en train de penser que ce que je dis est bizarre, car si je repasse l’UE 1 cette année, c’est que j’ai échoué l’an dernier. Et donc, que la formation que j’avais suivie n’était pas de qualité.

Je tiens à préciser que si je n’ai pas validé l’UE 1 l’an dernier, c’est que je n’ai pas assez travaillé en plus de la formation intensive. En 6 jours de formation, je n’ai vu que les points les plus importants. Je devais faire le gros du travail tout seul et je ne l’ai pas fait. Si tu veux plus de détail, clique ici pour voir le débrief de la session 2016.

J’avoue que pour le choix de la formation, j’ai été un peu fainéant. Je n’ai pas fait “d’étude de marché” comme pour les livres ci-dessous. J’ai juste un ami qui a été inscrit à la formation Comptalia pour l’UE4 “Comptabilité Audit” et il l’a trouvé correct. Comme, l’an dernier à l’ASFOREF, j’ai fait mon stock de conseils pour l’examen, je me suis contenté du bouche-à-oreille pour choisir Comptalia pour les révisions de cette année.

De plus, comme j’ai cumulé suffisamment d’heures de CPF, j’ai choisi de faire financer ma formation plutôt que de la payer entièrement de ma poche. Les heures de CPF sont un droit qu’on finit par oublier alors que ça ne demande qu’un peu plus de paperasses et de temps pour en bénéficier. Alors, pensez-y !

Le “problème” est que je n’ai pas encore eu la réponse au sujet de la prise en charge de ma formation et que le début des révisions va vite arriver. J’ai donc décidé de prendre un livre qui fera office de roue de secours.

 

Livre en complément 

J’ai donc décidé d’acheter un livre de cours dans le cas où je ne reçoive pas mes codes d’accès Comptalia avant le début de mes révisions. Mais pas seulement !

Même si mon objectif va être de réviser principalement à partir du support de formation Comptalia, le livre me dépannera lorsque certains chapitres du support de cours Comptalia me paraîtront obscurs. Car certaines fois, il suffit de lire un cours expliqué d’une manière différente pour avoir le déclic.

Il existe plusieurs éditeurs que vous connaissez sûrement : Dunod, Foucher, Nathan, Eyrolles, Fiches Corroy (Cas pratiques).

Les auteurs ayant des styles d’écritures différents, j’ai feuilleté les différents livres pour voir celui qui me paraissait le plus facile à lire.

Fiches Corroy (Cas pratiques) : Il n’y a pas de cours. Ce ne sont que des cas pratiques…

De plus, la version disponible actuellement a été publiée en août 2016. Je préfère donc attendre septembre ou début octobre avant de décider si je vais les acheter. Je verrai si j’ai besoin de faire plus d’exercice et surtout s’il me reste suffisamment de temps pour les faire. 

Eyrolles : 

  • Avantages : En version papier, il est 10 € moins cher que les autres livre (34 € contre 44 €). De plus, sur la 1ère de couverture il est noté ” Les conseils et les astuces des correcteurs de l’épreuve“.

À première vue, ce livre devrait prendre l’avantage sur ces concurrents et pourtant il a un inconvénient rédhibitoire.

  • Inconvénient : Millésime disponible actuellement : 2015/2016… Pour une UE où il y a des évolutions tous les ans, on ne peut pas se permettre de travailler sur une version pas à jour du livre.

Nathan :

Pire que les éditions Eyrolles, chez Nathan la date de parution est du mois d’août 2013. Non, mais allô, t’es éditeur et t’es pas à la page !

Dunod et Foucher : Le millésime disponible est le 2016/2017. Et je n’ai rien remarqué d’éliminatoire. 

 

La grande battle : 

Dunod Vs. Foucher

Finalement, ça va être une décision personnelle et subjective pour le choix du livre !

Après avoir feuilleté les 2 livres, j’ai beaucoup plus accroché sur le Foucher. Je le trouve plus facile à lire. En feuillant le Dunod, j’ai l’impression de faire face à de gros paragraphes qui font peur. De plus, le Dunod est écrit dans une police plus petite.

Pour ces 2 raisons, je préfère le Foucher. J’ai pris le Livre de cours et les fiches Memo pour avoir une synthèse de chaque cours. 

N’hésitez surtout pas à feuilleter les 2 livres et à faire votre choix en votre âme et conscience. Le livre va vous accompagner pendant plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Et c’est surtout une question de ressenti.

 

En résumé, je sélectionne la formation et le livre dans mon équipe. 

La formation Comptalia sera titulaire

Le livre Foucher – DSCG UE 1 – sera remplaçant

 

Si ce n’est pas encore fait, like ma page Facebook pour être au courant lorsque je publierai de nouveaux articles au sujet de mes révisions.

PS. Vu que j’ai parlé de beaucoup de “Marques” dans cet article, je tiens à préciser qu’aucun éditeur ne m’a offert de livre ou de formation. Le livre : c’est moi qui l’ai acheté. Et la formation Comptalia : je la finance en très grande partie par le CPF. Pour le petit reliquat, je le paie sur mes deniers personnels. 🙂 

Share This